Les mammifères marins ne peuvent pas grandir indéfiniment

Les grands mammifères marins tels que les baleines bleues et les cachalots ont une apparence impressionnante en raison de leur taille gargantuesque. Si l’on compare leur taille à celle des mammifères terrestres, on se rend vite compte que les mammifères marins peuvent se développer indéfiniment. Cependant, de nouvelles recherches publiées dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences montrent que ce n’est pas vrai. En fait, la croissance des mammifères semble être plus limitée dans l’eau que sur terre. Ce résultat est en contradiction avec ce que les chercheurs ont longtemps pensé. On a supposé que les animaux dans l’eau pouvaient devenir incroyablement plus grands plus facilement, surtout parce que les océans sont si grands et puissants et que les mammifères marins peuvent donc simplement flotter et ne pas avoir à porter leur poids sur leurs jambes. Pourtant, ce raisonnement n’est pas tout à fait correct. L’analyse des fossiles et des espèces vivantes montre que les animaux terrestres deviennent rapidement plus grands s’ils entrent dans l’eau de façon permanente. En effet, les petits mammifères perdent leur chaleur corporelle plus rapidement dans l’eau que les grands. Devenir plus grand est donc une nécessité amère pour la survie. Mais la taille des mammifères marins semble également avoir une limite supérieure. Leur métabolisme augmente plus vite que la capacité de l’animal à se nourrir. En conséquence, ces animaux finissent par se heurter à une taille maximale. “En fait, les animaux sont des machines biologiques qui ont besoin d’énergie pour fonctionner. Ce besoin d’énergie fixe des limites strictes à ce que les animaux peuvent faire et à leur taille”, explique le chercheur Craig McClain.